La perte d’une chance de négocier le prix d’achat du bien

Lors de la vente d’un lot de copropriété, l’article 5 du décret du 17 mars 1967 n° 67-223 oblige le Syndic à transmettre un état daté au Notaire en charge de l’acte.

L’omission des procédures en cours dans l’état daté du Syndic : le préjudice qui en découle est la perte d’une chance de négocier le prix d’achat du bien

Droit immobilier

Cet état daté comporte trois parties et permet d’informer au mieux l’acquéreur sur son lot et la copropriété dans son ensemble.

Ces parties doivent faire éclairer l’acquéreur sur les sommes restant dues au titre de charges et provisions appelées ou à venir, ou de fonds de prévoyance mis en place par le passé et d’avances exigibles, au profit du cédant, du Syndicat ou incombant au nouveau propriétaire.

(...)
Lire la suite