La France en retard dans le financement des start-up

Un rapport du Conseil d'analyse économique co-signé par le Prix Nobel d'économie Jean Tirole et publié le 7 juillet dénonce l'insuffisance de fonds privés de capital-risque.

Droit de l'Entreprise

Notre écosystème de start-up souffre d'un "déficit d'attractivité". Ce constat amer, c'est celui dressé par un rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) publié le 7 juillet. 

Tout ne va pourtant pas si mal. "L'écosystème français progresse aujourd'hui", indique Marie Ekeland, co-auteure de ce document aux côtés de l'économiste Augustin Landier et du Prix Nobel Jean Tirole. Elle cite les exemples de "licornes" françaises, Blablacar et Critéo, valorisées à au moins un milliard de dollars.

(...)
Lire la suite